La Vie Charentaise 07 février 2020 à 10h00 | Par Alexandre Veschini

Irrigation : « L’environnement doit en sortir gagnant »

Après l’annulation de l’arrêté fixant les niveaux de prélèvement de l'eau dans le marais poitevin et le bassin de la Charente, les agriculteurs sont dans l’attente. Interview de Guillaume Chamouleau, président régional des irrigants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Guillaume Chamouleau, président régional des irrigants
Guillaume Chamouleau, président régional des irrigants - © A.V. - Photo d'archives.

Quelles sont les conséquences de l’annulation de l’arrêté ?
Guillaume Chamouleau, président d’Aquanide Poitou-Charentes : L’arrêté d’irrigation a été annulé avec un différé au 1er avril 2021 mais pas avec effet immédiat. L’État a fait appel de la décision et l’organisme unique de gestion collective Cogest’eau s’est joint à la procédure. On n’a pas de retour pour l’instant. Nous ne savons pas quand ce sera jugé. Nous avons demandé un sursis à l’exécution car faire appel n’est pas   [...]

 

» Lire la suite sur le site La Vie Charentaise

la phrase de la semaine

Jusqu’où ira le mépris des pouvoirs publics ? Les amendements demandant la revalorisation des petites retraites agricoles à un minimum de 85 % du Smic ont été rejetés avant même le débat à l’Assemblée nationale

s’interroge la FNSEA. Les amendements rejetés par le Gouvernement avaient pourtant réuni les faveurs des députés.

Le chiffre de la semaine
28,52 %
C'est le taux de participation dans le département aux élections MSA.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui