L'Anjou Agricole 28 février 2018 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

J-M. Blanquer et S. Travert signent une convention sur l’enseignement agricole

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Jc Gutner

Le Ministre de l’Agriculture Stéphane Travert et son homologue de l’Education Nationale Jean-Michel Blanquer, ont signé mardi 27 février au Salon de l’agriculture et en présence du Premier Ministre Edouard Philippe, une convention visant à « identifier les domaines dans lesquels les deux ministères vont collaborer plus étroitement » pour « garantir à tous les jeunes une meilleure connaissance de l’offre de formations agricoles », ont précisé les deux ministères dans un communiqué. Un comité de suivi sera mis en place afin d’identifier chaque année « les sujets précis de collaboration » qui seront ensuite validés par le directeur général de l’enseignement scolaire du Ministère de l’Education nationale et le directeur général de l’enseignement et de la recherche du ministère de l’Agriculture. Les deux ministères prennent l’engagement de se « mobiliser » pour que cette formation, qui représente plus de 210 000 élèves répartis dans 811 établissements scolaires, soit « davantage connue par les jeunes et les familles comme par les personnels de l’éducation et l’orientation ». « Une meilleure information sera diffusée dès le collège dans le cadre des dispositifs d’orientation » et des partenariats seront « encouragés à l’échelle nationale, régionale et locale afin que les parcours de formation soient plus fluides et adaptés aux besoins de chacun ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

5 % d’augmentation des tarifs de vente des produits laitiers aux distributeurs par les transformateurs permettraient d’atteindre le prix de revient moyen calculé par l’interprofession (396 euros/1 000 litres toutes primes confondues). À condition que ces 5 % soient identifi és en toute transparencedans les négociations commerciales. »

a réagi la FNPL suite à la déclaration du président du groupe Intermarché qui s’est engagé à « accepter des hausses de prix », réclamées par les industriels aux GMS

Le chiffre de la semaine
17 %
ENVIRON 200 VOLS ET INFRACTIONS ONT TOUCHÉ LES EXPLOITATIONS AGRICOLES, SOIT UNE BAISSE DE 17 % PAR RAPPORT À 2017.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui