L'Anjou Agricole 13 février 2020 à 16h00 | Par AA

Jean-Marc Lézé ovationné

Lors de l’assemblée générale, l’engagement du président de la FDSEA a été salué.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le président de la FDSEA était entouré pour l’occasion de son épouse Maryline et de trois de leurs quatre garçons.
Le président de la FDSEA était entouré pour l’occasion de son épouse Maryline et de trois de leurs quatre garçons. - © AA

« Pouillé, c’est l’école où j’ai fait ma formation , le lieu où j’ai fait ma première assemblée générale de FDSEA   et celui où je vis ma dernière AG en tant que président ». Président de la
FDSEA depuis 2011 (et de la FRSEA depuis 2015), Jean-Marc Lézé quittera ses fonctions départementales lors du conseil électif de ce vendredi 14 février. Un hommage chaleureux  lui a été rendu lors de l’assemblée générale. Engagé depuis très jeune dans les structures JA, puis FDSEA, Jean-Marc Lézé souhaite désormais se consacrer davantage à son exploitation de polyculture élevage de Cherré. Un départ qu’il avait anticipé : « c’est une décision que j’avais prise il y a trois ans, j’avais annoncé que je prenais mon dernier mandat, aussi bien  au département qu’à la région, et je fais ce que j’avais dit ».   Sur une note humoristique, il a ajouté :  « et je voudrais rassurer tout le monde, ce n’est pas parce que je suis bientôt en agriculture biologique, puisque nous finissons la conversion, que je vais changer de syndicat, bien au contraire ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Bien qu’une information plus claire sur les résidus de pesticides soit nécessaire, la stratégie de la peur de Générations futures (...) est contre-productive ».

estime Interfel, face à l’association de défense de l’environnement qui a demandé à la DGCCRF, de faire des bilans de résidus de pesticides séparés entre aliments bio et non bio.

Le chiffre de la semaine
11,2
MAÎS ENSILAGE : selon l'Agreste, avec 11,2 tMS/ha, la saison est correcte, et l’augmentation de la surface (+ 8 %) aura permis de refaire les stocks.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 19 unes régionales aujourd'hui