L'Anjou Agricole 07 janvier 2021 a 12h00 | Par AA

L’accès au foncier, clé de l’installation

Le prix Safir (Soutien à l’achat de foncier pour l’installation en milieu rural) vient d’être remis à 4 agriculteurs de Maine-et-Loire récemment installés, dont Valentin Loiseau, éleveur de vaches allaitantes.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Nicolas Childebrand, conseiller foncier à la Safer Pays de la Loire, a remis son prix à Valentin Loiseau (ici à gauche), mardi 7 janvier.
Nicolas Childebrand, conseiller foncier à la Safer Pays de la Loire, a remis son prix à Valentin Loiseau (ici à gauche), mardi 7 janvier. - © Safer

Société privée dotée de missions d’intérêt général, la Safer Pays de la Loire choisit de verser une partie de ses bénéfices à de jeunes installés, à travers le prix Safir (Soutien à l’achat de foncier pour l’installation en milieu rural). Quatre agriculteurs en sont les bénéficiaires pour des installations réalisées en 2019  :  Sylvain Lecomte, viticulteur à Bellevigne-en-Layon ; Isabelle Panouillot, éleveuse de chevaux à Segré-en-Anjou-Bleu ; Arnaud Chauviré, exploitant en maraîchage diversifié en bio et légumes secs à Chemillé-en-Anjou et Valentin Loiseau, de Chanteloup-les-Bois. Ce dernier a reçu, en début de semaine, un chèque de
1 200 euros de la part du conseiller Safer Nicolas Childebrand. Valentin Loiseau s’est installé le 1er janvier 2019 comme éleveur de vaches allaitantes (55 vêlages en charolaises, avec l’élevage des mâles en bœufs), pour une surface de 87 ha en système extensif.  Il a entrepris la conversion en bio de l’exploitation du cédant, Joël Merlet, et a commencé à vendre une partie de ses vaches et veaux sous la mère en vente directe. «  C’est un des rares jeunes à s’installer en individuel en vaches allaitantes. Il vit aujourd’hui de son métier, alors qu’on vit une vraie crise des vocations dans ce secteur », souligne Nicolas Childebrand.

S.H.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.