L'Anjou Agricole 03 janvier 2018 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

L’agriculture évoquée dans les vœux d’Emmanuel Macron

L’agriculture est apparue dans les vœux d’Emmanuel Macron, le 31 décembre. Egalement dans ceux de Nicolas Hulot, le 1er janvier.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Voeux du Président de la République le 31 décembre au Palais de l'Elysée.
Voeux du Président de la République le 31 décembre au Palais de l'Elysée. - © Elysée

Pour Emmanuel Macron, « l’année qui s’ouvre est celle de nombreux défis », entre autres, « pour nos agriculteurs, en leur permettant de vivre dignement des prix payés ». Il a également évoqué l’accès au numérique dans les territoires ruraux et « un droit à l’erreur enfin réalisé » en 2018.

 

Vidéo des voeux du Président de la République : passage sur l'agriculture à partir de la 3'26 min.


 

Pour Nicolas Hulot, « nous avons commencé à accompagner la transition agricole pour construire un monde où ce que nous mangeons ne comporte plus de risque pour notre santé. Certes, je le conçois, le chemin est encore long. Mais grâce aux États généraux de l’alimentation, grâce à notre, votre mobilisation sur les perturbateurs endocriniens ou le glyphosate, on est en train d’écrire une nouvelle page de notre agriculture ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui