L'Anjou Agricole 08 août 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

L’Allemagne et la Hollande retirent de la vente des œufs contaminés

Les enseignes de distribution allemande et néerlandaise retirent en masse des œufs néerlandais contaminés au fipronil de leurs étals depuis le 2 août.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Actuagri

Le 3 août au soir, le syndicat néerlandais des producteurs de volailles affirmait que les pertes financières s’élevaient déjà à « plusieurs millions d’euros ». En cause, l’utilisation du fipronil dans des élevages néerlandais : un insecticide destiné à lutter contre le pou rouge jugé « modérément toxique » pour la santé humaine par l’Organisation mondiale de la santé. Selon le ministère de l’Agriculture allemand, « au moins 3M d’œufs contaminés » auraient été importés. De fait, les enseignes de grande distribution, notamment Albert Heijn (le plus importante d’Allemagne), retirent de leurs rayons les œufs suspectés et invitent les consommateurs qui en auraient achetés avant le retrait à les ramener afin qu’ils soient renvoyés au dépôt et détruits. De son côté, la Commission européenne a déclaré le 3 août suivre l’affaire « de très près ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Les négociations commerciales en cours doivent aboutir à un niveau de valorisation des coûts qui prend en compte la hausse des charges de production pour les éleveurs caprins

demande Coop de France dans un communiqué de presse du 16 janvier.

Le chiffre de la semaine
989
En Pays-de-la-Loire, on recense 989 entreprises de travaux agricoles, dont 573 employeuses de main d'œuvre. Cela représente près de 6 000 actifs (2 400 ETP).

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui