L'Anjou Agricole 23 février 2017 à 09h00 | Par L'Anjou Agricole

L'APCA présente son projet présidentiel

L'assemblée permanente des Chambres d'agriculture (APCA) ira 'au devant des candidats aux élections présidentielle et législatives pour leur présenter les mutations' qu'elle envisage pour l'agriculture, a déclaré Claude Cochonneau, président de l'APCA, le 22 février.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Claude Cochonneau, président de l'APCA
Claude Cochonneau, président de l'APCA - © Agri72

A travers son 'projet présidentiel' de 31 propositions, qui s'articulent autour de 2 axes - 'la réussite des exploitations agricole' et 'la réussite des acteurs économiques dans les territoires ruraux' -, l'APCA souhaite apporter le regard de la ruralité à 'des candidats qui ont tous une vision un peu urbaine de l'agriculture', explique Claude Cochonneau.
Parmi les revendications, 'développer la multiperformance des exploitations' face aux risques économiques, climatiques et sanitaires, 'développer la bioéconomie', simplifier la réglementation et alléger les charges.
L'APCA veut également voir l'agriculture partie prenante des politiques territoriales, car 'le mal être des agriculteurs n'est pas uniquement dû à la crise économique, mais aussi au clivage rural / urbain' qui se creuse, estime Claude Cochonneau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On ne couvre pas la réalité des coûts de production lorsque sont intégrés le coût réel du travail (2 Smic par UTH) et le coût du capital

constate Philippe Chalmin, président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) lors de la présentation du nouveau rapport le 19 juin.

Le chiffre de la semaine
32 930
rongeurs aquatiques envahissants (ragondins et rats musqués) ont été piégés en 2017 par les bénévoles des Gdon et par l’Association des piégeurs de Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui