L'Anjou Agricole 04 novembre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

L’Assemblée nationale adopte le budget du ministère de l’Agriculture

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Assemblée nationale

L’Assemblée nationale a adopté le 3 novembre le budget pour l’agriculture, l’alimentation et la forêt, dans le cadre de l’examen en première lecture du projet de loi de finances 2017. Pour rappel, le budget 2017 du ministère de l’agriculture s’élèvera à 5,12 milliards d’euros, en hausse de 700 millions par rapport au budget 2016. Soutenu globalement à gauche, malgré quelques réserves, il a été rejeté par la droite et le centre lors de l'examen du projet de loi de finances 2017 en première lecture. Marqués par les crises tous azimuts et les chocs climatiques, les crédits 2017 affichent un bond de 15%, notamment pour financer une réduction de cotisations sociales, accordée aux agriculteurs pour «redonner de la compétitivité», a souligné le ministre, Stéphane Le Foll. Outre les missions liées à l'agriculture proprement dite (à hauteur de 3,1 milliards), cette somme abonde l'enseignement et la recherche dans le domaine agricole, avec l'«engagement tenu» de plus de 1000 créations de postes depuis 2012, a notamment vanté ce proche de François Hollande.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.