L'Oise Agricole 07 novembre 2019 à 06h00 | Par Agrapresse

L’impatience monte chez les ONG

Il faudra attendre «novembre ou décembre» pour que le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume fasse ses annonces sur la castration, la caudectomie et le broyage des poussins. Un nouveau report qui agace et inquiète les ONG «welfaristes», qui l’ont rencontré le 29 octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Claudine Gérard

«La lassitude est en train de tourner à l’énervement.» C’est par ces mots que Frédéric Freund, directeur de l’OEuvre d’assistance aux bêtes d’abattoir (OABA), résume le sentiment général chez les ONG après le nouveau report des annonces de Didier Guillaume sur le bien-être animal. Des annonces attendues depuis la fin de l’été et maintes fois décalées : le 30 octobre, au micro de France Inter, le ministre de l’Agriculture a finalement évoqué la période de «novembre ou décembre».

La   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Si des solutions techniques alternatives au désherbage chimique existent, elles ne sont pas encore adoptables par tous les arboriculteurs.

indique le CTIFL (centre technique), dans un communiqué du 26 mai

Le chiffre de la semaine
8,2 millions d'euros
Horticulture : dans le Maine-et-Loire, la destruction des plantes et fleurs, suite à la crise du Covid-19, a entrainé une perte de 8,2 millions d'euros (source FNPHP Grand Ouest)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui