L'Anjou Agricole 14 novembre 2017 à 14h00 | Par L'Anjou Agricole

L'Inra récompense des recherches sur le biosourcé et le microbiote intestinal

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lauriers de l’Inra, de gauche à droite : Nicolas Bernet (LBE), Nathalie Gontard, Philippe Mauguin et Joël Doré
Lauriers de l’Inra, de gauche à droite : Nicolas Bernet (LBE), Nathalie Gontard, Philippe Mauguin et Joël Doré - © Actuagri

L’Inra a présenté le 13 novembre les trois lauriers de son palmarès 2017, qui seront fêtés le 20 novembre.

Nathalie Gontard, laurier du défi scientifique, est récompensée pour son travail de pionnière dans le domaine des emballages biodégradables et biosourcés à partir de co-produits qui n’empiètent pas sur la ressource alimentaire. Dans ses projets, elle a développé des matériaux exclusivement composés de constituants issus de co-produits : pailles de blé, tourteaux d’oléagineux, drèches de brasserie, plumes d’élevages, eaux de lavage de laiteries et d’huileries.

Nicolas Bernet représente le laurier collectif « impact de la recherche agronomique 2017 », pour les travaux du laboratoire de biotechnologie de l’environnement, qui travaille à la production de méthane, d’hydrogène à partir d’effluents agroalimentaires, résidus agricoles et boues de stations d’eaux usées. Le laboratoire explore le pilotage des fermentations par des échanges d’électrons entre micro-organismes.

Joël Doré, recevra quant à lui le Grand prix de la recherche agronomique pour l’étendue de ses recherches sur le microbiote intestinal. L’alimentation étant la meilleure médecine, « le microbiote peut mieux se porter, et avec lui l'organisme tout entier, avec une alimentation plus diversifiée et plus riche en végétal, notamment en fibres ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On ne couvre pas la réalité des coûts de production lorsque sont intégrés le coût réel du travail (2 Smic par UTH) et le coût du capital

constate Philippe Chalmin, président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) lors de la présentation du nouveau rapport le 19 juin.

Le chiffre de la semaine
32 930
rongeurs aquatiques envahissants (ragondins et rats musqués) ont été piégés en 2017 par les bénévoles des Gdon et par l’Association des piégeurs de Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui