L'Oise Agricole 30 octobre 2020 à 15h00 | Par actuagri

L’interprofession s’engage pour la biodiversité

Lors d’un symposium à la mi-octobre, le Centre national interprofessionnel de l’économie laitière (CNIEL) s’est positionné et engagé pour accompagner la filière dans la préservation de la biodiversité.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
«La préservation de la biodiversité est l’un des défis de la filière laitière dans les prochaines années et décennies», a affirmé Thierry Geslain, directeur de développement durable du CNIEL.
«La préservation de la biodiversité est l’un des défis de la filière laitière dans les prochaines années et décennies», a affirmé Thierry Geslain, directeur de développement durable du CNIEL. - © Pixabay

«L’élevage, notamment l’élevage laitier, est l’arme de la biodiversité», a indiqué Marie-Thérèse Bonneau, présidente du collège producteurs du CNIEL, en clôture du symposium que l’interprofession laitière organisait à la mi-octobre. «Ce sont d’ailleurs les premiers acteurs de la biodiversité et ceux de la complexité paysagère» avait dit, auparavant, Vincent Manneville, référent biodiversité à l’Institut de l’élevage (Idele). Pour étayer leurs propos, deux   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Oise Agricole

la phrase de la semaine

Tout doit être mis en oeuvre pour éviter une crise dans la filière lait bio. Si elle survenait, le lait bio non valorisé serait déclassé et viendrait, par effet domino, déstabilisé le marché du lait conventionnel.

avertit Jacques Mousseau, président de la section agriculture biologique de la FRSEA Pays de la Loire, dans un communiqué du 26 novembre.

Le chiffre de la semaine
6 millions
de sapins de Noël sont vendus chaque année en France, dont 80 % sont issus de la production française.