L'Anjou Agricole 26 juillet 2018 à 11h00 | Par L'Anjou Agricole

L’opération Sacs de blé 2018 est lancée

Depuis vendredi 20 juillet, l’opération caritative “Sacs de blé” est officiellement lancée. En 2018, ce sont les territoires de Chemillé, Beaupréau-en-Mauges, Le Louroux-Béconnais, Le Lion-d’Angers et Segré qui participent à l’événement.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les fonds récoltés seront reversés à 2 associations : Saint-Gabriel Solidarité et l’Association agriculteurs français et développement international (Afdi).
Les fonds récoltés seront reversés à 2 associations : Saint-Gabriel Solidarité et l’Association agriculteurs français et développement international (Afdi). - © AA/JA

Les objectifs de l’opération Sacs de blé sont nombreux. Tout d’abord, il s’agit de participer à une démarche de solidarité, mais aussi de dénoncer la perte de foncier agricole sur le territoire.
À cette occasion, les Jeunes agriculteurs (JA) du Maine-et-Loire sèment une dizaine d’hectares de blé sur des sites "en friche" qui ne seront pas commercialisés. En 2017, l’opération a permis de leur reverser 2 000 €.

Ce lancement a été l’occasion, pour les différents partenaires de l’opération, de pouvoir se rencontrer et d’échanger autour du sujet. 14 126 ha de surface agricole perdus entre 2006 et 2015 : la perte de foncier agricole est un sujet important, et qui constitue un frein pour l’installation, sujet phare des JA.

Ludovic Roncin, président des JA 49, rappelle que « la terre est la base de notre nourriture et elle doit être protégée ». La concertation avec le monde agricole, lors de projets de développement de zones ou d’infrastructures cohérentes, doit s’imposer afin de réduire l’impact pour l’agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous, on est là pour accélérer le fait que l’on mange bien en France

a déclaré vendredi dernier Richard Ramos, député du Loiret qui vient de déposer un amendement qui vise à établir une taxe sur les nitrites

Le chiffre de la semaine
700 000
Lubrizol : 700 000 litres de lait jetés par jourpendant 16 jours.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui