L'Anjou Agricole 31 janvier 2019 à 10h00 | Par Romain Devaux

L'usine angevine Terrena Semences exporte dans le monde entier

L’usine de Beaufort-en-Vallée a été construite au début des années 1970. L’un des plus importants d’Europe en multi-espèces, le site traite jusqu’à 35 000 tonnes de semences par an, et approvisionne les distributeurs de 77 pays du monde.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Au laboratoire de la station de production Terrena Semences, une version miniature de la table densimétrique vibrante. L’appareil permet de trier les graines en fonction de leur densité : les déchets tombent dans les compartiments aux 2 extrémités. (© AA)

Quarante-sept mille mètres carrés. Une surface industrielle immense, vouée toute entière au conditionnement de semences brutes issues de la multiplication variétale - maïs et céréales à paille notamment. à Beaufort-en-Vallée, la station de production Terrena Semences alimente les distributeurs du monde entier.

Nelly Boinot, responsable qualité sécurité environnement (QSE) de la station. Tout ce qui qui n’est pas semence ou n’a pas la bonne taille (ergots, graines trop petites, résidus...) est d’abord éliminé par passages successifs dans des nettoyeurs-séparateurs, colonnes à air et autre table densimétrique vibrante. Le travail des machines est complété par celui de l’œil humain.

V.F.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On craint qu’une grande quantité des réserves de blé sur le port ait été affectée ou détruite par l’explosion. Les stocks sont gravement endommagés.

a déclaré le responsable des urgences de la FAO, Dominique Burgeon, après l’explosion qui a éventré les silos de céréales installés près du port de Beyrouth, mardi 4 août.

Le chiffre de la semaine
- 28 %
Avec des précipitations inférieures de 28 % en moyenne aux normales de saison, juillet 2020 devrait être « le mois de juillet le plus sec depuis 1959, loin devant juillet 1964 et juillet 1979 », détaille Météo-France.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui