L'Anjou Agricole 18 septembre 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La consommation de produits bio fait un bond de 14 % au premier semestre 2017

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © V. Marmuse / CAIA

La consommation de produits bio en France a fait un bond de 14% au premier semestre 2017, une croissance tirée pour la première fois par la grande distribution, où les ventes ont progressé de 18 % contre + 12 % dans les magasins spécialisés. Les ventes de produits bio des six premiers mois de l'année 2017 dépassent de 500 millions d'euros celles du premier semestre de 2016. Aujourd'hui, 71 % des produits bio consommés en France sont produits en France et ce taux grimpe même à 81 % lorsque les produits exotiques sont exclus. Le nombre d'entreprises de transformation ou de distribution engagées en bio a progressé de 1 375, soit +9,4 % en 6 mois. « Cette hausse des opérateurs de l'aval figure parmi les plus fortes enregistrées ces dernières années », souligne l'agence bio. Par ailleurs, 51 490 fermes et entreprises sont engagées en bio au 30 juin 2017 dont 35 231 producteurs et 16 259 entreprises de l'aval, soit + 9,3 % depuis le 31 décembre 2016. À la fin du premier semestre, près de 3 000 exploitations supplémentaires (+ 9,2 % vs fin 2016) se sont engagées en bio. Au 30 juin, la surface cultivée en bio en France est estimée à 1,77 million d'hectares, soit 6,5 % de la SAU.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

On ne couvre pas la réalité des coûts de production lorsque sont intégrés le coût réel du travail (2 Smic par UTH) et le coût du capital

constate Philippe Chalmin, président de l’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) lors de la présentation du nouveau rapport le 19 juin.

Le chiffre de la semaine
32 930
rongeurs aquatiques envahissants (ragondins et rats musqués) ont été piégés en 2017 par les bénévoles des Gdon et par l’Association des piégeurs de Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui