L'Anjou Agricole 09 juin 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La FDGdon 49 élargit ses partenariats

Reconnue OVS depuis un an, l'association s'engage dans un réseau d'action régional.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Section de la Fredon, déclarée officiellement Organisme à vocation sanitaire (OVS) en mars 2014, la FDGdon 49 a dressé le bilan des actions menées et des liens avec ses partenaires lors de son assemblée générale du 5 juin. "Nos partenaires sont nécessaires afin de travailler en réseau sur l'ensemble des Pays-de-la-Loire pour une association qui intègre de nouveaux statuts. Il y a désormais trois collèges de représentants: les non-élus (agriculteurs, chasseurs…), les élus (collectivités) et les professionnels", énonce le président Joseph Bossé. Pour Loïc Beziers-La Fosse, maire de la Cornouaille : "il est primordial d'avoir des correspondants Gdon dans nos communes afin de faire remonter rapidement des alertes et agir de manière pertinente". Celui-ci affirme son implication par "un rôle d'information et de communication sur les points de vigilance via les bulletins municipaux". Concernant par exemple le frelon asiatique, qui a concentré la majorité des questions des 150 personnes réunies à Montreuil-Juigné pour l'assemblée générale (1099 nids recensés en 2014 dans le département, 481 pièges posés par 400 piégeurs pour 234 fondatrices collectées), la FDGdon déploiera ainsi un plan d'action volontaire. Un référent par commune sera nommé, chargé de la surveillance et, en cas de besoin, de contacter les entreprises appropriées pour agir. "C'est un plan de préconisation et d'accompagnement", précise Joseph Bossé.

Retrouvez l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 12 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui