L'Anjou Agricole 18 octobre 2018 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

La FDSEA interpelle les sociétés de montgolfières

Plusieurs atterrissages dans des parcelles en cultures ont encore été constatés cet été.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © pixabay

La FDSEA a interpellé, par courrier, les sociétés qui gèrent les montgolfières qui volent dans le ciel d’Anjou. Le syndicat a en effet été alerté par des agriculteurs des secteurs de Doué-la-Fontaine et de Montreuil-Bellay suite à des atterrissages de montgolfières dans des parcelles en cultures.

Cela s’est encore vérifié cet été avec plusieurs atterrissages forcés dans des parcelles de céréales prêtes à être récoltées et sur des parcelles de tournesol. L’impact des nacelles dans les parcelles et le piétinement créent un préjudice économique non négligeable aux agriculteurs concernés. La FDSEA déplore que les pilotes de montgolfières ne préviennent pas l’agriculteur de la parcelle et repartent sans prévenir. Ces cas sont certes isolés mais ce type de comportement ne fait qu’entretenir certaines tensions entre agriculteurs et les compagnies de montgolfières.

 

Une rencontre est envisagée d’ici la fin de l’année afin de mettre en place un protocole pour rentrer en contact avec les propriétaires des parcelles et déterminer avec la profession agricole les sites adaptés à l’atterrissage.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On craint qu’une grande quantité des réserves de blé sur le port ait été affectée ou détruite par l’explosion. Les stocks sont gravement endommagés.

a déclaré le responsable des urgences de la FAO, Dominique Burgeon, après l’explosion qui a éventré les silos de céréales installés près du port de Beyrouth, mardi 4 août.

Le chiffre de la semaine
- 28 %
Avec des précipitations inférieures de 28 % en moyenne aux normales de saison, juillet 2020 devrait être « le mois de juillet le plus sec depuis 1959, loin devant juillet 1964 et juillet 1979 », détaille Météo-France.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui