L'Anjou Agricole 08 novembre 2018 à 14h00 | Par Romain Devaux

La filière française du blé bio vise l'autosuffisance dans quatre ans (profession)

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Les professionnels du blé bio veulent atteindre l'autosuffisance dans quatre ans, ont-ils affirmé le 7 novembre à Paris lors des Journées techniques des industries céréalières (JTIC). « 75 % du blé bio est d'origine française en 2017-18 », selon Olivier Deseine, le patron des Moulins de Brasseuil. « L'objectif d'ici quatre ans est d'arriver à 100% », a-t-il indiqué, faisant part des échanges au sein de l'interprofession.

Une baisse de collecte à 130 000 t (-19 % sur un an) de blé bio est prévue en 2018-19, selon les chiffres de FranceAgriMer dévoilés aux JTIC. Mais les surfaces sont « en pleine progression », d'après lui. La production est tirée par une forte demande.

Côté meunerie, 165 000 t (+ 15 %) mises en oeuvre sont prévues en 2018-19. « La tendance pour les trois ans à venir est une croissance annuelle de 15 % » concernant les utilisations de blé et même l'ensemble des espèces de grandes cultures bio, a déclaré Gilles Renard (Axéréal Bio). « Tous les acteurs s'accordent à le dire », d'après lui.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’agriculture ne doit pas servir de variable d’ajustement pour conclure des accords commerciaux.

martèlent la FNB et la FNSEA , qui craignent une signature « imminente » de l’accord UE/Mercosur. Une crainte motivée par les récentes avancées sur le secteur automobile qui bloquait les négociations.

Le chiffre de la semaine
922
C’est le nombre de projets de recrutement en 2019 que les 79 entreprises agricoles du Maine-et-Loire ont indiqué.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui