L'Agriculteur de l'Aisne 27 juillet 2020 à 10h00 | Par Gaetane Trichet

La fin des néonicotinoïdes met la filière betteravière en danger

Une production amputée de 30 % dans le meilleur des cas, des pertes de rendements chiffrées à 100 millions d'euros, les chiffres donnent le tournis. La filière betteravière est en danger.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © L'agriculteur de l'Aisne - GT

La fin des néonicotinoïdes est une catastrophe pour les planteurs. En effet, cette année, la jaunisse est devenue hors de contrôle. Dans le sud de Paris, 100 % des parcelles sont touchées. C'est pourquoi, les responsables du Syndicat Betteravier de l'Aisne, de l'Union des Syndicats Agricoles de l'Aisne (USAA), de Jeunes Agriculteurs de l'Aisne (JA02), de l'Institut Technique de la Betterave (ITB) et de la coopérative Tereos, ont donné rendez-vous aux élus politiques dans un champ de   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Agriculteur de l'Aisne

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

On craint qu’une grande quantité des réserves de blé sur le port ait été affectée ou détruite par l’explosion. Les stocks sont gravement endommagés.

a déclaré le responsable des urgences de la FAO, Dominique Burgeon, après l’explosion qui a éventré les silos de céréales installés près du port de Beyrouth, mardi 4 août.

Le chiffre de la semaine
- 28 %
Avec des précipitations inférieures de 28 % en moyenne aux normales de saison, juillet 2020 devrait être « le mois de juillet le plus sec depuis 1959, loin devant juillet 1964 et juillet 1979 », détaille Météo-France.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui