L'Anjou Agricole 21 juillet 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La haute-saison démarre pour les silos

Dans les champs, les récoltes de blé ont commencé. Reportage au centre de collecte CAPL de Montreuil-Bellay.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La collecte des blés a commencé avec une dizaine de jours de retard.
La collecte des blés a commencé avec une dizaine de jours de retard. - © AA

Situé en bordure de la zone industrielle de Montreuil-­Bellay, les cellules du centre de collecte CAPL (Coopérative agricole du Pays-de-Loire)  ne passent pas inaperçues. Après les orges d’hiver et les colzas, les récoltes de blé ont commencé depuis une dizaine de jours, et comme chaque été, la structure spécialisée en alimentation humaine, a dû embaucher deux saisonniers, et doubler ainsi ses effectifs, pour faire face à l’augmentation de la charge de travail.


Les avantages d’un vieux modèle
Le silo collecte du grain sur tout le territoire, de Morton (86) à Doué-la-Fontaine en passant par Courchamps, et même parfois à Ambillou-­Château. La spécificité de ce silo, c’est son âge. Construit dans la fin des années 60, il peut paraître obsolète mais ­Christophe Maudet, responsable du silo, a su en tirer avantage : « le site a été construit en plusieurs étapes, de 1969 à 1980, et compte pas moins de 11 cellules d’une contenance de 1 250 tonnes pour les dix plus récentes et de 4 000 tonnes pour la plus ancienne. »

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 22 juillet 2016.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette action de délation gratuite et sans fondement est indigne d’une organisation internationale comme Greenpeace.

s’indigne C. Morançais, présidente du Conseil régional, suite à une campagne de Greenpeace recensant de manière péjorative des fermes qui ne correspondent pas à leur vision de modèle agricole

Le chiffre de la semaine
1,20
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a confirmé une exonération de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, avec un seuil de 1,20 Smic pour 2019 et 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui