L'Anjou Agricole 28 mai 2018 à 18h00 | Par L'Anjou Agricole

La MSA confirme sa présence sur le terrain

La MSA49 tiendra vendredi 1er juin son assemblée générale à Terra Botanica, à Angers.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
De gauche à droite : Thierry Morisset (premier vice-président MSA49), Christian Blot (directeur MSA49), Anne Gautier (présidente MSA49) et Pascal Cormery (président CCMSA) venu dans le Maine-et-Loire ce lundi
De gauche à droite : Thierry Morisset (premier vice-président MSA49), Christian Blot (directeur MSA49), Anne Gautier (présidente MSA49) et Pascal Cormery (président CCMSA) venu dans le Maine-et-Loire ce lundi - © AA

Vendredi, Philippe Moinard, administrateur de la caisse centrale de la MSA, doit intervenir dans le cadre d'une table-ronde intitulée "les délégués de la MSA, acteurs sur leur territoire". " C'est effectivement le thème retenu pour notre assemblée générale, précise Anne Gautier, présidente de la MSA49, ce matin lors d'une conférence de presse tenue au siège de la caisse à Beaucouzé.

Pour son premier vice-président Thierry Morisset, il s'agit de souligner le dynamisme des 255 représentants titulaires et des 471 membres des comités locaux. Parmi leurs rôles, celui en particulier de " l'animation du territoire qui occupe une grande partie de leur temps bénévole. Une des actions phares l'an passé a notamment été le "mieux vivre ensemble" ", insistant sur la nécessité du dialogue entre agriculteurs et voisins sur des sujets aussi divers que les traitements phytos ou les battages nocturnes...

En préambule, le directeur de la MSA49, Christian Blot, se voulait lui rassurant sur la nouvelle organisation de la MSA49 et ses deux caisses voisines (Mayenne-Orne-Sarthe et Loire-Atlantique-Vendée). " Il s'agit d'une gestion commune et optimisée des dossiers. La MSA49 reste seule compétente aux yeux de nos ressortissants ". Et de rappeler ainsi l'accueil de proximité mis en place dans le Maine-et-Loire au travers " nos 5 agences territoriales et nos points de contact ".


Plus d'informations en lisant le journal l'Anjou agricole de vendredi 1er juin (s'abonner).


Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous exigeons des dérogations pour les filières où les alternatives n’existent pas ou sont très insuffisantes

ont déclaré 7 organisations de producteurs suite à la publication le d’un décret définissant les substances actives de la famille des néonicotinoïdes.

Le chiffre de la semaine
700 000 km
de haies entretenues en France par des éleveurs et agriculteurs. Grâce à leur travail et leurs animaux, les sols stockent le carbone, les prairies permettent l’épuration des eaux et la biodiversité se conserve sur nos terres.