L'Anjou Agricole 27 mars 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La production mondiale de maïs prévue en nette baisse

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le CIC pointe «des rendements en retrait par rapport aux niveaux élevés de l’année précédente».
Le CIC pointe «des rendements en retrait par rapport aux niveaux élevés de l’année précédente». - © AA

Les premières estimations du Conseil international des céréales (CIC) pour la campagne 2015-16 montrent une «nette» baisse de la production mondiale de maïs, à 941 Mt (contre 990 Mt en 2014-15).

Dans son rapport mensuel diffusé le 26 mars, le CIC pointe «des rendements en retrait par rapport aux niveaux élevés de l’année précédente». La production mondiale de blé est prévue à 709 Mt (719 Mt).

Au final, la récolte de grains est annoncée en baisse de 3 %, à 1 937 Mt. Le CIC table sur des stocks fin 2015-16 encore «confortables», à 406 Mt de grains (contre 429 Mt en 2014-15). Ils tomberaient néanmoins à 171 Mt de maïs, un niveau inférieur à celui d’il y a deux ans.

Côté échanges, «de meilleures disponibilités locales vont probablement réduire certaines importations d’orge». Le commerce du blé est prévu en légère diminution (à 150 Mt contre 153 Mt), principalement à cause d’une moindre demande venant du Moyen-Orient, surtout de la Turquie.

En maïs, «des récoltes inférieures dans certains pays, en incluant l’Union européenne et le Mexique, vont contribuer à l’augmentation des échanges» (à 118 Mt contre 116 Mt), ajoute le rapport.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui