L'Anjou Agricole 18 avril 2016 a 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La production ovine devrait repartir à la baisse en 2016

Avec une production prévisionnelle de plus de 5,2 millions de têtes, la production ovine française devrait repartir à la baisse en 2016 (-1%), «du fait de la baisse constatée fin 2015 des effectifs de brebis et agnelles ovin viande», prévoit le ministère de l'Agriculture dans une note parue le 15 avril.

Abonnez-vous Reagir Imprimer
- © AA

En 2015, la production s'était maintenue à 5,3 millions de têtes, et les carcasses avaient été légèrement supérieures à 2014, peut-être grâce au « climat doux et humide de 2015 propice à la pousse de l'herbe et à la réduction du coût de l'alimentation », propose le ministère.

 

L'année 2015 avait été marquée par la baisse des importations (-7%), notamment depuis le Royaume Uni et l'Irlande, mais aussi par un retour des importations de Nouvelle-Zélande après plusieurs années de repli. En Europe, les principaux pays européens prévoient une baisse du cheptel en 2016, notamment dans les pays du Sud, en Espagne (-3%) en Grèce (-5%) et en Roumanie (-2%) - pas de donnée communiquée pour le principal producteur européen, le Royaume-Uni.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.