L'Anjou Agricole 03 août 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

« La Région Pays-de-la-Loire ne lâchera rien »

Bruno Retailleau, président de la Région, et Lydie Bernard, vice-présidente en charge de l’Agriculture, ont été reçus le 2 août par le ministre de l’Agriculture.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Lydie Bernard, vice-présidente, à gauche, et Bruno Retailleau, président de la Région, à droite
Lydie Bernard, vice-présidente, à gauche, et Bruno Retailleau, président de la Région, à droite - © AA

Deux sujets agricoles ont dominé cet échange avec le ministère mercredi : l’un, hélas très ancien, celui du paiement des MAEC ; l’autre, très nouveau, puisqu’il s’agit du devenir des fonds transférés du 1er pilier de la Pac vers le 2nd. Sur le paiement des MAEC, dont le retard est insoutenable, la Région, en lien avec un collectif d’éleveurs concernés, a demandé à ce que les exploitations qui ont reçu une avance de trésorerie très inférieure au montant attendu, puissent en percevoir très rapidement une nouvelle, autour de 90 % du montant prévu. Nous avons échangé nos coordonnées avec le conseiller et nous allons suivre cette affaire courant août. La Région a également demandé que l’échéancier annoncé par l’administration soit respecté.

Retrouvez l'intégralité de la tribune dans l'Anjou Agricole du vendredi 4 août, en page 2.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

La castration à vif des porcelets sera interdite fin 2021

a annoncé le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume, le 17 novembre. « Il faudra faire autre chose, il faudra une anesthésie », a-t-il précisé.

Le chiffre de la semaine
345
C'est le nombre de salariés qualifiés formés en 10 ans par le Geiq Agriqualif.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui