L'Anjou Agricole 20 août 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

La sécheresse s’installe sur la longueur

Malgré des orages mi-août, les prairies et maïs subissent toujours les effets d’un été sec et chaud dans le département.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © archives AA

«Les orages de la semaine passée permettent de pousser le maïs un peu plus loin, mais ils ont été très localisés, et certains n’en ont pas bénéficié ». Au Louroux-Béconnais, où 35 mm sont tombés sur les terres de Dominique David, jeudi 13 août, « on voit les choses moins noires qu’il y a quelques jours. S’il pleut sur nos prairies d’ici la fin du mois, il pourra y avoir une repousse d’automne ». Malgré tout, dans son canton comme dans tout le département, l’été a été marqué par une « pluviométrie hétérogène » et une sécheresse qui a « grillé les prairies et conduit à une consommation de fourrage un mois et demi en avance, affirme Eric Fulneau à Gennes. Nous avons commencé à utiliser les stocks dès juin alors que d’habitude, on attend le mois de juillet ». Même constat à Durtal où Dominique Davy annonce avoir « perdu cinq semaines d’alimentation par rapport à une année normale ». Des fourrages entamés mais pour autant, « il ne devrait pas y avoir de manque, car l’année 2014 a été très bonne et les stocks sont importants », poursuit éric Fulneau qui commençait à ensiler ses 17 hectares mardi 18 août, 15 jours plus tôt qu’à l’habitude.
« Dans le secteur, les chantiers auront lieu dans les jours et semaines à venir », précisait-il. Dans le canton de Durtal, si les premiers ensilages ont également débuté ces derniers jours, Dominique Davy devrait attendre le début du mois prochain, tout comme au Louroux-Béconnais où « les chantiers démarreront en septembre », ajoute Dominique David.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans l'Anjou agricole du 21 août.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui