L'Anjou Agricole 14 juin 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Lactalis rachète Graindorge et devient le leader du camembert AOP

Lactalis a racheté la fromagerie normande Graindorge, devenant ainsi le numéro un du camembert AOP (appellation d'origine protégée) en France.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Siège de Lactalis, à Laval.
Siège de Lactalis, à Laval. - © AP

Les entreprises n'ont pas communiqué le montant de la transaction ce 13 juin mais ont confirmé la vente annoncée le 6 juin dernier par Thierry Graindorge, président de la fromagerie Graindorge. Cette dernière réalise un chiffre d'affaires annuel de 50 millions d'euros environ, dont 5% aux États-Unis et emploie 250 personnes.

 

Lactalis, numéro un mondial du lait et qui affiche un chiffre d'affaires de 17 milliards d'euros pour un effectif de 75 000 salariés dans le monde, reste cependant en concurrence sur les AOP normandes avec les fromageries Réaux (Manche), Isigny-Sainte-Mère (Calvados) et le groupe Gillot (Orne). « Nous renforçons nos positions dans les AOP normandes en prenant le leadership avec une marque qui a une forte notoriété », a indiqué un porte-parole de Lactalis, déjà propriétaire des marques Lanquetot, Moulin de Carel ou Jort.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui