L'Anjou Agricole 30 août 2016 à 11h00 | Par L'Anjou Agricole

Lactalis: reprise des négociations avec les OP et mobilisation nationale de la FNSEA

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Blocage du site Lactalis de Saint-Florent-le-Vieil (Maine-et-Loire), lundi soir 29 août.
Blocage du site Lactalis de Saint-Florent-le-Vieil (Maine-et-Loire), lundi soir 29 août. - © FDSEA 49

Lundi 29 août, la FNSEA a annoncé qu'elle allait manifester sur l'ensemble du territoire auprès des usines de Lactalis tandis que l'industriel annonçait une reprise des négociations avec les organisations de producteurs, le 30 août à Laval. Une quinzaine d'usines de Lactalis seront visées par la FNSEA à partir de 20 heures pour obliger le groupe à revenir à la table des négociations. Des opérations de stickage de ses produits en grandes surfaces sont également envisagées. «Toutes les régions sont mobilisées», et le mouvement ne s'arrêtera que lorsque les discussions avec Lactalis reprendront, affirme le secrétaire général de la FNSEA Dominique Barrau. Des «circulations de tracteurs» sont par exemple prévues près de sites Lactalis en Haute-Saône, ainsi qu'un «sit-in» en Bretagne à Cesson-Sévigné, près de Rennes.

Dans un communiqué paru le même jour, Lactalis «confirme la poursuite des négociations sur le prix du lait». Le groupe annonce qu'une nouvelle réunion est prévue le 30 août en préfecture de Mayenne avec les organisations de producteurs. Les deux parties auraient convenu de se revoir lors d'une réunion le 26 août à Laval, explique l'industriel. Dans son communiqué, Lactalis ajoute que qu'il «s'interroge sur la surenchère d'actions orchestrée par la FNSEA» et «appelle au calme et à la responsabilité de tous».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

2020 est la dernière année de financementde l’actuel PCAE. Les éleveurs porcinsdoivent donc engager très rapidementune démarche de réflexion sur l’évolution deleur outil de production pour en bénéficier.

souligne Gérard Bourcier, président du Comité régional porcin des Pays-de-la-Loire

Le chiffre de la semaine
10 000
C'est le nombre d'agriculteurs qui se sont mobilisésle 8 octobre sur tout le territoire à l’appel de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs pour exprimerleur ras-le-bol face à la déconsidération sociale et politique de leur métier.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui