L'Anjou Agricole 23 juin 2017 à 15h00 | Par L'Anjou Agricole

Lait : GMS prêtes à faire des efforts, y compris Leclerc

Ce 23 juin, l’ensemble des groupes de la distribution ont affiché leur soutien aux producteurs laitiers pour une revalorisation du prix du lait.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Leclerc a annoncé aujourd'hui suivre la tendance de la grande distribution pour une hausse du prix du lait payé aux producteurs.
Leclerc a annoncé aujourd'hui suivre la tendance de la grande distribution pour une hausse du prix du lait payé aux producteurs. - © AA

Lidl s’était dit donc « prêt à faire des efforts afin que les éleveurs laitiers puissent couvrir leurs coûts de production », dans un communiqué du 20 juin. La Fédération du commerce et de la distribution communiquait le même jour, réaffirmant sa « totale solidarité avec les éleveurs laitiers ». Le même jour, Système U avait annoncé qu'il allait rouvrir les négociations sur les prix des produits laitiers avec les coopératives qui lui fournissent ces produits « afin de permettre une amélioration du prix du lait payé aux producteurs ». Et le 22 juin, Intermarché se positionnait également en faveur des producteurs : « face à la grave crise que traversent actuellement les producteurs laitiers, Intermarché renforce son soutien économique à la filière laitière. Dès juillet, l'enseigne (...) revalorisera son prix d'achat à 340 euros/1000 litres pour ses producteurs partenaires ». La Fédération nationale des coopératives laitières a de son côté confirmé son engagement « à répercuter à leurs adhérents l’intégralité des hausses de tarifs perçues, à condition que celles-ci soient effectives dès le 1er juillet, sur l’ensemble des catégories de produits laitiers : MDD, 1erprix, hard-discount ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui