L'Anjou Agricole 31 octobre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Lait : Lactalis porte plainte contre France 2 pour propos diffamatoires

Dans un communiqué du 27 octobre, Lactalis annonce porter plainte contre la chaîne de télévision France 2 pour propos diffamatoires à la suite de la diffusion de l’émission «Envoyé Spécial» du 13 octobre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Siège de Lactalis, à Laval.
Siège de Lactalis, à Laval. - © Actuagri

 

De plus, selon le communiqué, à la suite de la saisie par Lactalis de la juridiction en référé le 26 octobre, « le Président des référés de Laval a fait injonction à France 2, sous astreinte, de cesser immédiatement la diffusion des passages relatifs à la vie privée du président du groupe Lactalis, reconnaissant ainsi que ces images et commentaires n’ont aucun lien avec la situation des producteurs de lait qui constituait le sujet de ce reportage ».
Le groupe, faisant référence notamment à Sodiaal, rappelle également que «le prix du lait payé à ses producteurs est supérieur à celui de ses concurrents coopératives françaises ayant le même portefeuille de produits, aussi bien sur le mois qu’en cumul annuel». En août, les éleveurs s’étaient lancés dans une bataille avec Lactalis pour obtenir une meilleure rémunération de leur lait, accusant le groupe d’afficher les prix les plus bas de tous les industriels. Par ailleurs, Lactalis souligne que les «informations erronées» avancées lors de l’émission laissent croire «que d’un cas d’une exploitation laitière, il faut en faire une généralité afin de […] rendre Lactalis unique responsable de la crise profonde qui frappe les producteurs de lait».

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

2020 est la dernière année de financementde l’actuel PCAE. Les éleveurs porcinsdoivent donc engager très rapidementune démarche de réflexion sur l’évolution deleur outil de production pour en bénéficier.

souligne Gérard Bourcier, président du Comité régional porcin des Pays-de-la-Loire

Le chiffre de la semaine
10 000
C'est le nombre d'agriculteurs qui se sont mobilisésle 8 octobre sur tout le territoire à l’appel de la FNSEA et de Jeunes agriculteurs pour exprimerleur ras-le-bol face à la déconsidération sociale et politique de leur métier.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui