L'Anjou Agricole 22 juin 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Lancement d'une mission sur le déploiement d'une filière française du biokérosène

La ministre de l’Énergie, Ségolène Royal, a annoncé, le 18 juin, au Salon aéronautique du Bourget le lancement d'une mission d’étude sur le développement en France du « biokérosène », à partir d'une filière d'approvisionnement française.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
« Je vous annonce que je lance, avec le ministre de l'Agriculture, une mission sur le déploiement en France du biokérosène, en partenariat avec les industriels, pour établir une feuille de route pour mettre en place une filière française », a déclaré Ségolène Royal lors d'une conférence de presse.
« Je vous annonce que je lance, avec le ministre de l'Agriculture, une mission sur le déploiement en France du biokérosène, en partenariat avec les industriels, pour établir une feuille de route pour mettre en place une filière française », a déclaré Ségolène Royal lors d'une conférence de presse. - © Actuagri

Mandatés par les ministres de l'Agriculture et de l’Énergie, des inspecteurs des Conseils généraux du développement durable (CGEDD) et de l'agriculture (CGAAER) devront livrer des recommandations « d'ici la fin de l'année », afin d'évaluer la faisabilité de cette filière. Ce rapport « nous permettra de mettre en place les outils d'incitation pour introduire et généraliser progressivement les carburants renouvelables dans l'aéronautique », a ajouté Ségolène Royal. Les inspecteurs doivent notamment évaluer les coûts de production, les volumes de produits nécessaires et les ressources disponibles en France pour approvisionner une telle filière « sans entrer en concurrence avec la production alimentaire », explique-t-on au cabinet de la ministre.

Interrogée sur de possibles mesures fiscales, la ministre a indiqué que « le moment venu, il faudra une fiscalité incitative » et « qui tient compte des émissions de carbone ».

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui