L'Anjou Agricole 14 janvier 2021 � 14h00 | Par AA

Lancement de la collecte de 2 000 tonnes de pneus

La collecte de pneumatiques usagés, organisée par la FDSEA, a commencé lundi 11 janvier à Vihiers et aura lieu dans le département jusqu’au 11 mars. Au total plus de 2 000 tonnes seront collectées et valorisées pendant l’opération.

Abonnez-vous R�agir Imprimer
Chaque jour ce sont une soixantaine de tonnes de pneus qui sont collectés, soit une quinzaine de remorques. Puis cinq à six camions sont rechargés direction le site de broyage situé au sud de Tours.
Chaque jour ce sont une soixantaine de tonnes de pneus qui sont collectés, soit une quinzaine de remorques. Puis cinq à six camions sont rechargés direction le site de broyage situé au sud de Tours. - © AA

Depuis de nombreuses années, les agriculteurs demandent la mise en place d’une collecte de pneumatiques agricoles usagés. Jusqu’en 2015 les pneumatiques étaient considérés comme déchets valorisés sur les tas d’ensilage, or aujourd’hui ce n’est plus le cas. Ainsi, des tas de pneus s’entassent dans les corps de ferme et posent notamment problèmes en cas de départ en retraite ou bien lors de l’arrêt de l’utilisation des pneus sur les tas d’ensilage.

Un premier nettoyage des stocks présents dans les exploitations

La FDSEA a donc déposé un dossier de candidature auprès de l’association Ensivalor afin de mettre en place une collecte de pneus usagés au cours du trimestre 2021.Grace à ce partenariat, le coût de reste à charge d’élimination des pneus pour l’agriculteur sera bien en dessous de 100€ la tonne quand, pour une même prestation, des sociétés spécialisées dans la collecte des déchets proposent de 300€ à 500€ la tonne.En partenariat avec Terrena, la FDSEA dispose de six points de collecte dans le département permettant ainsi à chaque agriculteur de pouvoir apporter les pneumatiques au plus près de chez soi. Ainsi, trois sites de collecte en sud-Loire ont été mis à disposition : Vihiers du 11 au 21 janvier, Beaupréau du 25 janvier au 5 février, Saint Laurent des Autels les 8 et 9 février. Ainsi que trois sites de collecte situés en nord-Loire : Combrée du 10 au 18 février, Saint Clément de la Place du 22 février au 3 mars et enfin Jarzé du 4 au 11 mars.
La collecte étant accessible à tous, 260 agriculteurs ou anciens exploitants se sont inscrits pour une moyenne de 8 tonnes de pneus par exploitation. Une remorque bien chargée contient environ 4 tonnes de pneus légers. Cependant, il reste encore quelques milliers de tonnes de pneus dans les exploitations

Le partenariat avec Ensivalor

L’association Ensivalor est née d’une volonté du Ministère de la transition écologique de permettre de collecter et de recycler les pneumatiques usagés. L’association regroupe les acteurs de la filière pneumatique tels que les constructeurs automobiles et les manufacturiers, représentés par Aliapur. Leur but est de collecter les pneumatiques conservés sur les exploitations agricoles pour lester les tas d’ensilage. Ensivalor a donc une convention signée avec le Ministère prévoyant de traiter 15 000 tonnes de pneumatiques agricoles par an.

Des pneumatiques valorisés en cimenterie

Une fois collectés les pneumatiques sont emmenés à Reignac-sur-Indre, au sud de Tours, afin d’y être broyés. Ce broyat est ensuite acheminé vers des cimenteries Lafarge afin de les alimenter en combustibles. Le broyage ne se fait pas par les mêmes machines pour des pneus de véhicules légers et pour des pneus de poids lourds ou agraires étant donné la composition des pneumatiques en ferraille. Il est donc primordial de collecter les différentes catégories à des jours distincts.Lorsque les pneumatiques sont collectés auprès des garagistes ils sont davantage valorisés pour les terrains de sports synthétiques. Or, les pneus agricoles sont trop dégradés pour ce type de valorisation. Cette opération s’inscrit également dans une démarche environnementale pour éliminer ces déchets polluants mais également dangereux pour les animaux.

Plus de possibilité de s’inscrire à l’opération

La FDSEA a été beaucoup sollicitée ces derniers jours pour des apports supplémentaires de pneus. Compte-tenu des engagement pris auprès d’Ensivalor, la FDSEA tient à rappeler qu’il n’est pas possible de prendre de nouveaux pneus puisque les 2000 tonnes prévues sont d’ores et déjà atteintes.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions �mises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se r�serve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et r�glements en vigueur, et decline toute responsabilit� quant aux opinions �mises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

L’accroissement du nombre de bénéficiaires de l’aide alimentaire est une réalité dont nous prenons pleinement la mesure. C’est pourquoi, les agriculteurs, au travers de Solaal, se mobilisent pour répondre aux enjeux de la précarité alimentaire. Solaal Pays de la Loire reste mobilisé plus que jamais pour assurer son rôle de facilitateur du don alimentaire.

explique Jean-Louis Lardeux, président de l’association Solaal Pays de la Loire.

Le chiffre de la semaine
2 000 t
La collecte de pneumatiques usagés, organisée par la FDSEA, a:commencé lundi 11 janvier à Vihiers et aura lieu dans le département jusqu’au 11 mars. Au total plus de 2 000 tonnes seront collectées et valorisées pendant l’opération.