L'Anjou Agricole 28 mai 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Lancement des Terrenales 2015

6 000 personnes sont venues au premier jour des Terrenales, à Saint-Martin-du-Fouilloux, le jeudi 28 mai.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Objectif de fréquentation atteint pour les Terrenales, le deuxième rendez-vous mondial de l’agriculture écologiquement intensive. "Nous attendions 4 000 personnes aujourd'hui, et nous avons atteint les 6 000 visiteurs", se félicite Gérard Guilbaud, membre du bureau de Terrena, la coopérative organisatrice de l'événement.

A Saint-Martin-du-Fouilloux, sur 8 hectares, les agriculteurs ont pu découvrir plus de cent exemples d'innovations au bénéfice du travail de l'agriculteur. "Ici, pas de discussion sur le prix du lait ou de la viande, on parle avant tout innovation", constate l'agriculteur de Loire-Atlantique. "Conscients des enjeux sociétaux et environnementaux, les agriculteurs ont compris qu'ils devaient changer de modèle." Les Terrenales a donc pour vocation de présenter des nouveautés transposables sur les exploitations. "Une bonne innovation est une innovation partagée, remarque Gérard Guilbaud. Cet évènement est l'aboutissement du travail que notre coopérative mène depuis 2007 sur l'agriculture écologiquement intensive."

Retrouvez plus d'informations sur les Terrenales dans l'édition de l'Anjou agricole du 5 juin.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

[Nous faisons] l’amer constat que la guerre des prix se poursuit entre les enseignes de la grande distribution.

La FNSEA, les JA, l’Ania et Coop de France demandent à l’administration d’« intensifier » les contrôles et de publier les sanctions prises grâce au dispositif du “name and shame”.

Le chiffre de la semaine
220
Dans le Maine-et-Loire en 2018, 220 installations ont vu le jour, dont 117 avec les aides. Pour 450 départs.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui