L'Anjou Agricole 20 octobre 2017 à 13h00 | Par L'Anjou Agricole

Le biocontrôle pèse 5 % du marché de la protection des plantes en 2016

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’activité biocontrôle des membres d’IBMA France (90 % du marché) a augmenté de 25 % entre 2015 et 2016.
L’activité biocontrôle des membres d’IBMA France (90 % du marché) a augmenté de 25 % entre 2015 et 2016. - © Catherine Bioteau

IBMA France (entreprises de produits de biocontrôle) a publié le 19 octobre son premier baromètre du marché du biocontrôle, évalué en 2016 à « près de 5 % » du secteur de la protection des plantes. « Le marché du biocontrôle en France s’élève en 2016 à 110 millions d’euros, selon un communiqué. Il représente près de 5 % du marché de la protection des plantes. »

Le baromètre BIB 2016 révèle que l’activité biocontrôle des membres d’IBMA France (90 % du marché) a augmenté de 25 % entre 2015 et 2016 (+ 18 % côté agriculture, + 54 % côté jardins, espaces végétalisés et infrastructures). Elle est issue à 76 % des filières agricoles.

Le chiffre d’affaires biocontrôle des membres d’IBMA France tourne à 57 % autour de produits à base de substances naturelles (+33 % entre 2015 et 2016), 18 % de médiateurs chimiques (+14 %), 15 % de macro-organismes (+ 12 %), 10 % de micro-organismes (+ 29 %). « Notre ambition est d’atteindre le plus rapidement possible le cap des 15 % du marché de la protection des plantes », affirme le président Antoine Meyer, cité dans le communiqué.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

la phrase de la semaine

La hausse des cours du blé préoccupe les meuniers

indique l’Association nationale de la meunerie française (ANMF)

Le chiffre de la semaine
254
MILLIONS D'EUROS.La justice américaine a condamné Monsanto à verser 254 millions d’euros à un jardinier, Dewayne Johnson, atteint d’un cancer incurable, après avoir utilisé des produits de la firme.