L'Anjou Agricole 01 février 2018 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Le congrès de l'AGPB s'est ouvert par l'annonce du faux bond de Stéphane Travert

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AGPB

Le président de l'AGPB (producteurs de blé) Philippe Pinta a ouvert son congrès, le 31 janvier à Dijon, en annonçant la non participation de Stéphane Travert. « A quoi bon être ministre de l'Agriculture si c'est pour rester enfermé rue de Varenne », a-t-il lâché sous les huées, fustigeant une absence « incompréhensible, inacceptable ».

Philippe Pinta a rappelé le contexte économique « particulièrement difficile » pour les céréaliers : 40 % des producteurs auront un résultat d'exploitation négatif sur la récolte 2017, d'après ses chiffres. Plusieurs raisons à cela : des prix « très bas », une concurrence accrue des pays de la mer Noire, l'euro élevé par rapport au dollar. Un cumul de facteurs qui « ne permettra pas de compenser les mauvais résultats de l'année 2016 », selon lui.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Ça coince sur la répartition de la valeur.

selon la FNPL. La répartition de la valeur a été au coeur des discussions du conseil d’administration du Cniel du 11 juillet.

Le chiffre de la semaine
36,1 Mt
Selon les dernières estimations au 1er juillet, la production française de blé tendre atteindrait 36,1 millions de tonnes (Mt), en léger recul de 1,3 % par rapport à l’année précédente, annonce le ministère de l’Agriculture dans une note de conjoncture le 10 juillet.