L'Anjou Agricole 17 octobre 2016 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le consortium Protéines France et le gouvernement s’engagent à développer les protéines de nouvelle génération

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © jc gutner

A l’occasion de l’ouverture du salon de l’agroalimentaire Sial, qui se tient à Paris Villepinte, le consortium Protéines France et le ministre de l’agriculture ainsi que le secrétaire d’Etat à l’industrie ont signé un accord de développement des protéines de nouvelles générations. Selon un communiqué des deux ministères, il s’agit de soutenir, via BPIFrance et le programme des investissements d’avenir (PIA), la structuration de cette filière destinée à pouvoir créer des protéines nouvelles pour contribuer à nourrir la planète. Les principales actions consistent à « structurer la filière française, mettre en place et soutenir des projets agricoles et industriels de R&D, accélérer les investissements dans des outils industriels de pointe, encourager la création et le développement de start-ups, accompagner la mise sur le marché de produits innovants ». Protéines France est constitué du groupe Avril, de Limagrain, Neovia, Roquette, Tereos, Terrena, Vivescia ainsi que la société de développement IAR qui en assure la coordination et l’animation.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Cette action de délation gratuite et sans fondement est indigne d’une organisation internationale comme Greenpeace.

s’indigne C. Morançais, présidente du Conseil régional, suite à une campagne de Greenpeace recensant de manière péjorative des fermes qui ne correspondent pas à leur vision de modèle agricole

Le chiffre de la semaine
1,20
Le 3 décembre, l’Assemblée nationale a confirmé une exonération de charges pour les employeurs de saisonniers agricoles, avec un seuil de 1,20 Smic pour 2019 et 2020.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui