L'Anjou Agricole 24 juillet 2015 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Le CRP dénonce le manque de réactivité de l'Union européenne

Gérard Bourcier, président du Comité régional porcin, affirme que " les éleveurs de porcs sont loin de retrouver l’équilibre financier indispensable, la moyenne des prix n’est que de 1,22 € le kg, ce qui ne couvre pas le coût de production."

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Gérard Bourcier, président du CRP Pays-de-la-Loire.
Gérard Bourcier, président du CRP Pays-de-la-Loire. - © AA

La situation reste catastrophique, à la fois pour les éleveurs et la filière, due au manque de compétitivité et des distorsions de concurrence au sein de l’Europe. Selon le CRP, il faut dénoncer " le manque de réactivité de l’UE qui n’accompagne nullement les conséquences économiques d’une décision politique (fermeture du marché russe). Nous attendons de l’UE des signes forts sur ces dossiers. Nous avons pris acte des mesures prises récemment par les pouvoirs publics, mais elles n’auront pas d’effet sur la pérennité des exploitations porcines, seul un prix du porc couvrant le coût de production donnera des perspectives aux éleveurs. Aussi, il devient donc urgent, à la fois d’accompagner les entreprises qui ont la volonté d’exporter en leur facilitant l’accès à de nouveaux marchés, mais également de renforcer la valorisation dans notre pays du «LE PORC FRANÇAIS ». Pour cela, il faut que nos élus adoptent enfin des règles claires sur l’étiquetage de tous les produits y compris transformés et qu’ils valident des mesures pour favoriser l’approvisionnement « local » dans la restauration collective. Enfin, face à la gravité de la situation, il faut envisager au plus tôt, une campagne de communication collective et de grande ampleur autour du « MANGER FRANÇAIS » pour sensibiliser les consommateurs à réaliser un achat citoyen."

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

la phrase de la semaine

Il est nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles

Dans un courrier envoyé au Président de la République, la FNSEA juge « nécessaire de revoir le niveau minimal de pensions des retraités agricoles »

Le chiffre de la semaine
10 %
C'est le taux national du vote électronique qui a été réalisé lors des dernières élections aux Chambres d'Agriculture.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui