L'Anjou Agricole 19 mars 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le film “Même pas mal !” combat les préjugés

Le film “Même pas mal !” a été diffusé mercredi 18 mars au campus de Pouillé (les Ponts-de-Cé, Maine-et-Loire). En a suivi un débat sur le bien-être animal et la relation homme-animal.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Patrick Morel et Thierry Hetreau, réalisateurs du film, Damien Boussiron, de la FDSEA, Christiane Lambert, première vice-présidente de la FNSEA en charge du dossier bien-être animal, Jean-Marc Lézé, président de la FDSEA et Antoine Lardeux, président de JA 49.
Patrick Morel et Thierry Hetreau, réalisateurs du film, Damien Boussiron, de la FDSEA, Christiane Lambert, première vice-présidente de la FNSEA en charge du dossier bien-être animal, Jean-Marc Lézé, président de la FDSEA et Antoine Lardeux, président de JA 49. - © AA

«Ce film, je l’ai réalisé d’abord pour vous, pour le monde agricole. J’ai voulu mettre en évidence la relation riche et intéressante que les éleveurs tissent avec leurs animaux, ce savoir empirique acquis au quotidien », a expliqué Patrick Morel, journaliste de formation, à l’issue de la projection du film “Même pas mal !”, mercredi soir aux Ponts-de-Cé. Le film fait un tour de France des pratiques qui favorisent le bien-être des bovins, aborde de manière scientifique la douleur chez la vache, retrace les visions philosophiques des rapports homme animal. Un documentaire qui arrive à point nommé, alors que les débats autour du statut de l’animal se poursuivent dans différentes instances, Assemblée nationale en tête.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui