L'Anjou Agricole 23 juillet 2019 à 18h00 | Par Romain Devaux

Le Gouvernement projette de baisser le budget des chambres

Après une réunion avec Matignon le 18 juillet, l'APCA a confirmé la décision gouvernementale de réduire ses moyens budgétaires.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Le projet de loi de finances pour 2020 prévoirait une baisse de 15% de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti). Cette taxe revient intégralement aux chambres, qui perdraient 45 millions d'euros par an, soit 6% de leur budget.
Le projet de loi de finances pour 2020 prévoirait une baisse de 15% de la TATFNB (taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti). Cette taxe revient intégralement aux chambres, qui perdraient 45 millions d'euros par an, soit 6% de leur budget. - © Réussir

 

Pour Claude Cochonneau, le président de l'APCA (tête de réseau des Chambres d'agriculture), "c'est totalement absurde ! Il s'agit juste de baisser une enveloppe qui ne fait que transiter par les finances publiques. Toutefois, pour les Chambres d'agriculture, cette taxe additionnelle rapporte actuellement 292 millions d'euros soit un peu moins de la moitié de leur budget. Se priver d'une partie, c'est joué avec la capacité des chambres à répondre aux agriculteurs."

Et d'interroger l'Etat et le ministère de tutelle sur les priorités qu'ils veulent assigner à l'établissement public qui lui est rattaché : " le Gouvernement appelle vigoureusement les agriculteurs à prendre le virage de la transition vers plus de durabilité et en même temps, mais il supprime les moyens qui permettent d'accompagner massivement ce mouvement... En Pays-de-la-Loire, c'est l'équivalent d'une chambre qui pourrait sauter ! "

Claude Cochonneau indique avoir déjà rencontré le Premier Ministre " pour lui dire notre colère et notre intention de nous battre dans les 6 prochains mois pour s'opposer à cette décision ". Les Chambres se mobilisent et vont continuer à mobiliser les députés, les syndicats agricoles et les syndicats de salariés, les maires, les élus locaux. " Pour l'heure, il n'est pas question de refuser de signer le contrat d'objectifs avec l'Etat, convient le président de l'APCA. Mais dans ces conditions, il va de soi qu'il va être difficile de discuter d'enjeux et d'objectifs de transition sans savoir quels moyens seront alloués... "

 

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est possible de conserver et restaurer la biodiversité avec les surfaces de production agricole

ont déclaré l’Inra et le CNRS dans une étude publiée dans la revue scientifique Pnas le 2 août.

Le chiffre de la semaine
650
C'est le nombre, par an, de chevaux de course résidant au Centre d’entraînement régional du galop de l’Ouest (Cergo) à Pouancé.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui