L'Anjou Agricole 30 septembre 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le Grand Ouest représente 38% des emplois liés à l'élevage

Un total de 253 800 équivalent temps plein (ETP), selon une étude du Groupement d'intérêt scientifique (Gis) Elevage demain, effectuée en partenariat avec l’Inra et présentée le 29 septembre à Paris.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Cette étude a le mérite, comme le rappelle Alexandre Gohin, directeur de recherche à l'Inra, ' de donner des chiffres avec une explication de ces chiffres '. Pour lui, beaucoup de chiffres circulent sur le sujet (syndicats, ministères, conseils régionaux...), sans avoir une vraie base scientifique derrière.
Cette étude a le mérite, comme le rappelle Alexandre Gohin, directeur de recherche à l'Inra, ' de donner des chiffres avec une explication de ces chiffres '. Pour lui, beaucoup de chiffres circulent sur le sujet (syndicats, ministères, conseils régionaux...), sans avoir une vraie base scientifique derrière. - © AA

Outre les 102 000 ETP affectés à l'élevage sur les exploitations, 151 800 ETP se trouvent dans d'autres secteurs économiques dépendants de l'élevage ', annonce Agathe Lang, chargée de mission au GIS Elevage Demain. En ajoutant l'intérim, c'est au total 7,6% de l'emploi du Grand Ouest qui dépend de l'élevage.

 

L'étude montre également, selon elle, qu'il existe ' une plus grande productivité du travail dans le Grand Ouest, car à un même niveau de production correspond moins d'emplois par rapport au reste de la France '. Au total, le secteur de l’élevage représente environ 882 000 personnes, soit 724 000 équivalent temps plein (ETP), toujours selon la même étude dont les premiers résultats avait été publiés le 30 juin. Sur la France, l'élevage représente 3,2% de l'emploi.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui