L'Anjou Agricole 19 mars 2015 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le groupement Prim'holstein 49 en visite aux Trinottières

L'assemblée générale du Groupement des éleveurs Prim'holstein de Maine-et-Loire s'est déroulée jeudi 19 mars à Corzé. L'après-midi, les participants ont visité la ferme expérimentale des Trinottières.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Plusieurs vaches à vêlages précoces de la ferme expérimentale ont été présentées.
Plusieurs vaches à vêlages précoces de la ferme expérimentale ont été présentées. - © AA

Alors que la moyenne des premiers vêlages sur le Grand Ouest est encore de 30 mois en prim'holstein, David Plouzin, responsable des expérimentations génisses à la ferme des Trinottières, a présenté les expérimentations effectuées sur le site. Les Trinos ont mis en place, depuis 2009, des vêlages dès 22 mois. "Pour faire du vêlage précoce ou très précoce, il faut soigner la phase 0 - 6 mois de la génisse, c'est à ce moment-là que se décide le développement squelettique", a souligné David Plouzin. L'objectif est d'avoir des génisses de 220 kg à 6 mois.

La ferme expérimentale étudie l'évolution des vaches ayant vêlé dès 22 mois et les compare à celle de vaches ayant vêlé à 33 mois. Avec des résultats très intéressants en faveur du groupe des 22 mois, notamment en termes de lait produit par jour de vie.

Lire l'intégralité de l'article dans l'Anjou agricole du 27 mars 2015.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui