L'Anjou Agricole 10 octobre 2019 à 13h00 | Par Romain Devaux

Le marché du foncier tend à renouer avec la normalité

Entre 2017 et 2018, la Safer Pays-de-la-Loire* relève une bonne dynamique générale du marché agricole régional, avec des hausses du nombre de transactions effectuées et de surfaces totales notifiées de l’ordre de + 5 %.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Le Maine-et-Loire affiche en 2018 une hausse de 8 % du volume global de ventes, tous marchés confondus. S’il est encore un des rares départements ligériens à présenter une dynamique aussi marquée (avec la Loire-Atlantique), la tendance générale ligérienne prend toutefois la trajectoire d’une croissance plus mesurée avec une progression du nombre de compromis de ventes amiables de l’ordre de + 5 %.  Bien loin des + 38 % relevés en 2016 suite à la mise en vigueur de la dernière Loi d’avenir pour l’agriculture, ou encore des + 13 % de l’exercice 2017 influencé par l’élargissement de l’assiette ligérienne...

Un marché agricole qui “tire” toujours
A y regarder de plus près, les lots de petite taille (- de 5 000 m²) sont en net ralentissement au profit des lots de plus grande taille, bien souvent à vocation agricole ou naturelle. Le marché foncier global est donc “tiré” par un marché agricole toujours aussi dynamique. Pour son 6ème exercice consécutif, la Safer Pays-de-la-Loire relève ainsi un nombre de transactions agricoles en augmentation à l’échelle régionale (+ 4,5 %). Jamais l’activité agricole n’avait d’ailleurs généré dans la région autant d’opérations foncières (10 550 opérations en 2018). Accompagnant cette progression des ventes, la mobilité du foncier agricole régional s’accroît de + 6,5 % en 2018, taux restant dans le rythme des 5 derniers exercices. Depuis 2013, les surfaces notifiées à des fins agricoles sont ainsi passées pour les Pays-de-la-Loire de 29 200 ha à 43 822 ha en 2018. Avec 10 500 ha notifiés l’an passé (+ 5 %), le Maine-et-Loire enregistre pour sa part une progression du nombre de transactions agricoles de l’ordre de + 4,5 % en 2018
(total de 2 400 opérations pour une valeur globale de 86,7 millions d’euros)

R.D.

* Source : rapport “Bilan de l’activité foncière 2018”. Pour rappel, depuis le 1er février 2018, la Safer Maine Océan et la Safer Vendée ont fusionné pour devenir la Safer des Pays-de-la-Loire.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

J’aimerais voir 40 à 60 projets de demandes, donnez-nous des dossiers,

a fait savoir le ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume, aux responsables de la confédération des Vignerons indépendants, le 28 novembre, et quelques jours après les inondations dans le Sud.

Le chiffre de la semaine
350 à 400
salariés permettent chaque année de répondre aux besoins en remplacement de 800 à 900 agriculteurs dans le Maine-et-Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui