L'Anjou Agricole 02 mai 2019 à 11h00 | Par Romain Devaux

Le muguet du 1er mai, un concentré de savoir-faire

Le 1er mai, la tradition veut qu'on s'offre du muguet. Horticulteur aux Ponts-de-Cé (près d'Angers), Guillaume Froger en vend près de 400 mille brins chaque année. Et ce n'est pas évident d'avoir un beau muguet, pile pour le 1er mai. Les conditions sont très précises.

Abonnez-vous Réagir Imprimer

© AA

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Aucune étude prouve le caractère cancérogène du glyphosate

a déclaré P. Médevielle, sénateur UDI, suite à une étude sanitaire menée par des sénateurs de l'Opecst, sur le glyphosate

Le chiffre de la semaine
2/3
Des consommateurs avouent un doute sur la composition 100 % bio des produits étiquetés comme tels.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui