L'Anjou Agricole 29 juin 2018 à 16h00 | Par L'Anjou Agricole

Le nombre d'exploitations agricoles continue de baisser mais moins vite

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

En 2016, la France métropolitaine comptait 437 000 exploitations agricoles, soit 11% de moins qu'en 2010, selon la dernière enquête inter-censitaire du service de statistique du ministère de l'Agriculture (Agreste), paru le 27 juin ; la dernière enquête de ce type portait sur l'année 2013. Entre 2010 et 2016, le recul du nombre d'exploitations agricoles s'est poursuivi « mais à un rythme ralenti par rapport à la décennie précédente »: - 1,9 % par an, contre - 3 % entre 2000 et 2010. La courbe de la baisse peut laisser penser à une asymptote, comme aux Etats-Unis.

Autre fait marquant: la baisse est nettement plus marquée dans les spécialisations d'élevage (- 15 %) et notamment dans les élevages de bovins mixtes (- 34 %), porcins et volailles (- 26 %) ou les exploitations mixant culture et élevage (- 22 %). En revanche, les exploitations spécialisées en production végétale résistent mieux (+ 1 % en grandes cultures et + 4 % en maraîchage, horticulture). Si bien que depuis 2016, une exploitation agricole sur deux est désormais spécialisée en production végétale, note Agreste.

En 2016, l'exploitation moyenne disposait de 63 ha, soit 7 ha de plus qu'en 2010. Le recours à du personnel externe (ETA, Cuma, ou groupement d'employeurs) est en progression : 62 % des exploitations y ont eu recours en 2016 contre 55 % en 2010. Le volume horaire de cet emploi partagé s'accroit fortement (+ 37 %), même s'il occupe toujours une part modste dans l'ensemble du volume de travail (4 %).

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Nous portons une réflexion sur des dispositions spécifiques à l’agriculture urbaine dans le cadre du statut du fermage

a indiqué le Cese (Conseil économique, social et environnemental), dans un avis adopté le 12 juin, en vue de la future réforme du droit foncier rural.

Le chiffre de la semaine
400
c'est le nombre d'animaux qui se retrouveront au concours inter-régional de Blonde d'Aquitaine à Cholet le 21 et 22 juin.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 22 unes régionales aujourd'hui