L'Anjou Agricole 28 mars 2019 à 11h00 | Par AA

Le parfum des halles d’antan

Ouvert depuis le 28 mars, le magasin Frais d’Ici de Saint-Lambert-des-Levées propose dans un même lieu près de 2 000 produits issus des terroirs locaux et régionaux. Une première en Saumurois.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Façade du magasin Frais d’Ici de la zone commerciale Saumur Nord, à Saint-Lambert-des-Levées.
Façade du magasin Frais d’Ici de la zone commerciale Saumur Nord, à Saint-Lambert-des-Levées. - © Frais d’ici

Dans une aile de 200 m2 du magasin Gamm Vert de Saint-Lambert-des-Levées, c’est le branle-bas de combat. On dispose des paquets de gâteaux sur les étagères, on réfléchit à la meilleure place pour les étals de primeurs encore vides, on installe les panneaux promotionnels... J - 3 avant l’ouverture d’une halle de marché d’un genre nouveau, programmée jeudi 28 mars. Créée il y a 5 ans, “Frais d’Ici” est une enseigne de distribution du groupe coopératif In Vivo - au même titre que Gamm Vert et Jardiland. Onze sites ont déjà ouvert dans toute la France, les 2 derniers en date en Pays-de-la-Loire : à Saint-Géréon (Ancenis) le 21 mars, et donc à Saumur.
Le principe ? Un commerce alimentaire de proximité de type magasin de producteurs, donc proposant des produits locaux et régionaux, mais adossé à une jardinerie. Doté de rayons frais (fruits et légumes, boucherie, crèmerie, traiteur), boissons et épicerie. « Un “magasin secondaire principal”, résume Anne-Sophie Frayssinet, chef de produit Frais d’Ici basée au siège d’In Vivo, à Paris. Où le client doit pouvoir trouver, au minimum, tous les articles de base. Nous avons une liste nationale, complétée par des références propres à chaque région. » Le point de vente saumurois a déjà enregistré 2 000 réferences, produites à plus de 80 % par 150  fournisseurs locaux. Installés en
Maine-et-Loire pour une large part.  Le consommateur appréciera notamment les crêmets d’Anjou du fromager Renaud Gruyer, d’Auverse ; les légumes de Pascal Beaujean, de Sainte-Gemmes-sur-Loire ; les foies gras de la famille Coraboeuf, de Vihiers ; les confitures de Florence Teyssier, du Puy-Notre-Dame. Chaque
produit comporte une fiche producteur agrémentée d’une photo.


Priorité au goût
Chez Frais d’Ici, la notion de goût est prépondérante. Chaque jour, dans la boutique de Saumur, 3 produits différents seront ainsi soumis au jugement des clients. De même que tous les fournisseurs seront tenus de participer, au moins une fois par an en magasin, à un « week-end des producteurs » pour venir raconter leur métier et ses savoir-faire. Enfin, Frais d’Ici organise des « journées à la ferme » pour permettre aux consommateurs de rencontrer les producteurs in situ. Bref, tout est fait pout raccourcir le chemin « de la fourche à l’assiette ». Dans l’esprit des marchés couverts d’autrefois.

Le site Frais d’Ici de Saumur emploie 3 salariés dédiés : un responsable et deux conseillers de vente, en cours de recrutement. A travers cette nouvelle offre, le groupe In Vivo espère bien faire coup double : rajeunir de 10 ans la cible clientèle des magasins Gamm Vert, et développer conjointement le chiffre d’affaires des
2 structures. Pour cela, les petits producteurs devront être plus nombreux à collaborer avec Frais d’Ici. « Nous voudrions en référencer davantage. Nous n’en sommes qu’au début, mais nous avons du mal à les mobiliser », regrette Guylaine Rivière. L’appel est lancé.
V.F.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Il est possible de conserver et restaurer la biodiversité avec les surfaces de production agricole

ont déclaré l’Inra et le CNRS dans une étude publiée dans la revue scientifique Pnas le 2 août.

Le chiffre de la semaine
650
C'est le nombre, par an, de chevaux de course résidant au Centre d’entraînement régional du galop de l’Ouest (Cergo) à Pouancé.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui