L'Anjou Agricole 24 septembre 2015 à 14h00 | Par L'Anjou Agricole

Le plan de soutien à l’élevage pourrait être élargi aux producteurs de fruits et légumes

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

A l’issue de leur rencontre avec Stéphane Le Foll le 23 septembre, Jacques Rouchaussé, président des Producteurs de légumes de France et Luc Barbier, président de la FNPF (fruits) ont annoncé que le ministre s’était prononcé pour l’élargissement aux producteurs de fruits et légumes des mesures du plan de soutien à l’élevage : «l’année blanche» sur les dettes bancaires et l’allégement des charges MSA pour les situations les plus difficiles.

Les syndicalistes ont fait part de leur ras-le-bol quant aux attaques des ONG, prenant l’exemple de l’étude de Générations Futures qui dénonçait le 22 septembre la présence de pesticides interdits sur les salades.

Le ministre devrait répondre aux ONG en soutien aux producteurs. « Pour assurer un revenu aux producteur, il faut valoriser la production française » selon Jacques Rouchaussé. Dans cette optique, un logo « Fruits et Légumes de France » dans la veine de « Viande de France » pourrait voir le jour.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui