L'Anjou Agricole 31 décembre 2019 à 09h00 | Par AA

Le Sage Layon Aubance Louets révisé

Vendredi 20 décembre dernier à Saint-Melaine-sur-Aubance, la préfecture de Maine-et-Loire a signé le Sage Layon Aubance Louets.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Syndicat Layon Aubance Louets

Vendredi 20 décembre, le Sage Layon Aubance Louets a été présenté, adopté et signé par la préfecture de Maine-et-Loire représentée par Magali Daverton, secrétaire générale et représentante du préfet en présence de Gérald Cochard, maire de
Saint-Melaine-sur-Aubance, de Dominique Perdrieau, président de la Commission locale de l’eau (Cle), de Pascal Boniou, de l’Agence des Bassins, et de Brigitte Guglielmi, conseillère départementale.

4 enjeux ont été identifiés par la Cle :
-  la gouvernance et l’organisation avec des actions d’animation, de sensibilisation ... ;
-  la qualité physico-chimique des eaux douces avec des actions pour limiter les pollutions par les pesticides, les nitrates, le phosphore ... ;
-  la qualité des milieux aquatiques avec la restauration de la continuité écologique, la préservation des zones humides ... ;
-  les aspects quantitatifs, avec une gestion collective de la ressource en eau, la suppression des prélèvements en période d’étiage, des actions d’économies d’eau ...
Le Sage définit pour les 6 années à venir la feuille de route à mettre en œuvre par les collectivités, les professionnels et l’administration en vue d’atteindre le bon état des cours d’eau.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Le groupe Cooperl peut compter sur l’engagement du ministère de l’Economie, des Finances et de la Relance pour assurer la pérennité des activités et de l’emploi

signifie Bercy dans un communiqué du 21 octobre.

Le chiffre de la semaine
2 000
D’ici 2023, le nombre de départs d’exploitant s’élèvera à 2 000 par an en Pays de la Loire.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui