L'Anjou Agricole 26 avril 2018 à 12h00 | Par L'Anjou Agricole

Le sanglier classé nuisible en Anjou

La commission départementale chasse et faune sauvage a validé la proposition du préfet. Le monde agricole se satisfait de cette décision.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
La section Dégâts de gibier de la FDSEA, réunie le 16 avril, s’est montrée satisfaite de la décision prise par la CDCFS.
La section Dégâts de gibier de la FDSEA, réunie le 16 avril, s’est montrée satisfaite de la décision prise par la CDCFS. - © AA

Le préfet l’avait annoncé lors de l’assemblée générale des chasseurs le 7 avril dernier : il proposerait le classement nuisible du sanglier lors du commission départemental de la chasse et de faune sauvage (CDCFS). La CDCFS du 20 avril a bien validé la proposition du préfet, et ce malgré la réticence des chasseurs.

Le monde agricole satisfait
Le grand mammifère devrait maintenant faire l’objet d’un arrêté d’ici fin juin qui étendra la saison de chasse d’un mois. Celle-ci courra donc du 1er juillet au 31 mars de chaque année (au lieu du 28 février). Du côté des agriculteurs, c’est donc la satisfaction. L’espèce est, en effet, pointée du doigt depuis de nombreuses années en raison des dégâts récurrents provoqués dans les cultures et les prairies. Même si les prélèvements ont augmenté, signe que la pression de chasse existe, il convient de se donner tous les moyens pour faire baisser les populations.
La FDSEA demandait ce classement depuis de nombreuses années. Pour Sylvain Piet, responsable du dossier Dégâts de gibier, cette décision va dans le bon sens : « nous devons utiliser tous les moyens pour lutter contre le sanglier et nous devons également continuer à travailler avec les chasseurs, sans qui nous ne pourrons résoudre le problème ».

Pas de décisions concernant l’agrainage
Quant à l’agrainage, rien n’a été statué pour le moment. Les discussions vont donc se poursuivre dans les mois à venir.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’ambition est de multiplier par 5 les surfaces de cultures associées à horizon 5 ans

a annoncé Terrena. La coopérative poursuit le déploiement des associations de cultures, en accueillant un séminaire du projet ReMIX, qui vise à généraliser cette pratique économe en intrants.

Le chiffre de la semaine
13 %
Agri-Éthique, présenté comme un pacte de commerce équitable 100 % origine France, affirme le 23 mai peser 173,6 M€ de ventes aux consommateurs en 2017 (+13 %) avec 45 références alimentaires.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui