L'Anjou Agricole 18 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le Sival repousse ses limites

Ambiance sous chlorophylle pour la ville d’Angers qui accueillait du 17 au 19 janvier le Sival.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © AA

Au cœur de la Plants week, la 31ème édition du salon des techniques de productions végétales spécialisées a placé une nouvelle fois au premier plan l’innovation. « En l’affichant, le salon reste connecté avec le Monde. L’agriculture bouge et nous mettons en vitrine ses mutations », se réjouissait son président Bruno Dupont à l’occasion de l’inauguration officielle mardi midi. Un intérêt pour la nouveauté, confirmé par l’ensemble du secteur professionnel qui a su renouveler cette année les produits exposés sur près de 15 000 m² du Parc des expositions ­d’Angers. Christophe ­Béchu n’est d’ailleurs pas peu fier de ce record qu’il complète avec des chiffres de fréquentation - quelque 620 exposants (609 en 2016) et 22 000 visiteurs (21 000 en 2016) - tout aussi exceptionnels.
Le sénateur maire se rappelle d’ailleurs avoir, avec Bruno ­Dupont, défendu il y a 12 ans la candidature du département du Maine-et-Loire en tant que pôle de compétitivité du végétal. « C’est aujourd’hui une victoire ! », souligne-t-il. Avides de découvrir le savoir-faire français, les entreprises étrangères continuent également à affluer dans les allées du ­Sival, avec 22 nationalités différentes recensées auprès de 83 entités. En complément du ­Vegepolys ­Symposium du 17 janvier, consacré à la robotique, de nouvelles conférences leur ont été d’ailleurs dédiées avec un nouveau service de traduction simultanée en anglais. Le salon poursuit bel et bien sa conquête de l’international, renforcée par la convention d’affaires Vibe en partenariat cette année avec le réseau européen Natureef.


La révolution numérique en marche
Le numérique, l’économie du partage et les start-up innovantes bousculent le secteur traditionnel de l’agriculture. Située au Grand Palais du Parc des expositions, la Ferme ­Digitale a regroupé des innovations, signées “#agtech”, ayant pour objectif d’accompagner l’agriculteur dans sa poursuite d’une agriculture performante et durable, et de pérenniser le lien entre les agriculteurs et les consommateurs. Certaines d’entre elles étaient lauréates du nouveau concours AGreen Startup il y a un an à peine...

 

 

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 20 janvier 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

L’Inra et l’Irstea devront fusionner en janvier 2020

ont annoncé le 17 octobre la ministre de la Recherche, Frédérique Vidal, et le nouveau ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume.

Le chiffre de la semaine
3 158 €
Lors de la vente de reproducteurs rouge des prés du Domaine des Rues à Chenillé-Changé, mercredi 17 octobre, 19 taureaux sur 26 ont trouvé preneur, pour un prix moyen de 3 158 euros.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui