L'Anjou Agricole 17 janvier 2018 a 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Le Sival s'ouvre sur la société civile avec un "débat citoyen"

Abonnez-vous Reagir Imprimer
Le débat était animé par Mac Lesggy.
Le débat était animé par Mac Lesggy. - © AA

Le Sival 2018 (salon des techniques du végétal spécialisé : fruits et légumes, vin, cidre, champignons, plantes médicinales, etc), qui a ouvert ses portes le 16 janvier à Angers, se tourne encore davantage vers la société civile. Il a organisé, avec Interfel, le 16 janvier au soir un « débat citoyen » avec le grand public sur le thème « quelles actions de la filière fruits et légumes pour répondre collectivement au défi de la transition écologique?», rassemblant 300 participants. Autre signe de son ouverture accrue, de nouvelles délégations étrangères sont présentes, a indiqué Bruno Dupont, président du Sival : Roumanie, Grèce, Serbie, Algérie, Nigéria, Chine et Iran. « Cette année, l'Iran sera très largement représenté avec une délégation de 25 entreprises », a-t-il précisé.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions emises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se reserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et reglements en vigueur, et decline toute responsabilite quant aux opinions emises,

Les ARTICLES LES PLUS...

Voir tous

Voir tous

la phrase de la semaine

Compte tenu du contexte sanitaire et social actuel, les dons de lait sont plus que jamais vitaux pour fournir l’aide alimentaire

ont indiqué Les Restos du Coeur. Les agriculteurs concernés ont jusqu’au 15 février pour effectuer un don à une association habilitée.

Le chiffre de la semaine
600 millions d'euros
le relèvement du SRP (Seuil de Revente à Perte) de 10% a permis un gain de 600 millions d’euros pour la distribution qui auraient dû, en toute logique, se retrouver dans les cours de fermes.