L'Anjou Agricole 13 janvier 2017 à 08h00 | Par L'Anjou Agricole

Les 4 lauréats du concours ­Végépolys

Pour sa première édition du concours, Végépolys a annoncé, mardi 10 janvier, les noms des 4 lauréats de cette édition 2016-2017.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Les 4 lauréats : Gwenaël Le Lay, fondateur de Copeeks, Jérémie Cognard, cofondateur d’Agriloops, Alexandre Cuvelier, cofondateur de ConnectAgri et Lou Bugeia, cofondatrice de Fresh Square.
Les 4 lauréats : Gwenaël Le Lay, fondateur de Copeeks, Jérémie Cognard, cofondateur d’Agriloops, Alexandre Cuvelier, cofondateur de ConnectAgri et Lou Bugeia, cofondatrice de Fresh Square. - © Végépolys

Lancé en septembre 2016, le Concours Végépolys a pour but, chaque année, de récompenser de jeunes entreprises “innovantes” qui travaillent que le végétal, l’agriculture numérique et/ou l’agriculture urbaine. « Nous sommes heureux du succès de la première édition de ce concours, confie Jacques ­Malagié, vice-président du Cosst (Comité d’orientation de suivi scientifique et technologique) de Végépolys. Nous avons reçu près d’une trentaine de candidatures de toute la France, dont presque la moitié proposant des projets mêlant à la fois agriculture numérique et agriculture urbaine. C’est un jury de 10 professionnels issus de tous horizons  qui s’est réuni pour sélectionner les projets les plus innovants et leur apporter le soutien de Végépolys et de ses partenaires. » Les noms des 4 lauréats choisis par ce jury ont été rendues publiques mardi 10 janvier. Ces entreprises en création ou créées il y a moins de 3 ans se sont vu offrir un accompagnement par Végépolys pour l’année 2017 ainsi qu’une récompense financière de 55 000 €. Les lauréats de cette première édition ont été répartis en deux catégories : agriculture numérique et agriculture urbaine.

 

 

Plus d'informations dans l'Anjou agricole du 20 janvier 2017.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Anjou Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

la phrase de la semaine

Comme on aimerait que toutes nos larmes forment une pluie abondante, un orage de colère et de piété, qui, d’un coup, arrêterait l’incendie de Notre Dame !

a twitté Bernard Pivot, journaliste et écrivain, lundi 15 avril à l’annonce du terrible incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Le chiffre de la semaine
6,5 %
Sur un panier de courses de 100 euros, seulement 6,50 euros reviennent aux agriculteurs (source OFPM)

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui