L'Allier Agricole 11 juillet 2018 à 14h00 | Par Mélodie Comte

Les agriculteurs s’interrogent sur le devenir de leur activité dans la Chaîne

La Chaîne des Puys-Faille de Limagne demeurera-t-elle un territoire rural où l’agriculture a toute sa place ?

Abonnez-vous Réagir Imprimer
L’estive, une pratique répandue sur les pentes du Puy-de-Dôme.
L’estive, une pratique répandue sur les pentes du Puy-de-Dôme. - © Henri DERUS/PhotothèqueCd63

Onze ans. C’est le nombre d’années qu’a attendu le Conseil départemental du Puy-de-Dôme pour voir aboutir son initiative de classement de la Chaîne des puys-faille de Limagne au Patrimoine mondial de l’Unesco. Un travail de longue haleine aujourd’hui récompensé et dont l’ensemble des acteurs, entreprises et citoyens du département, se réjouissent. Cependant, il n’est pas sans soulever certaines interrogations. Le Conseil départemental a toujours affirmé aux   [...]

 

» Lire la suite sur le site L'Allier Agricole

la phrase de la semaine

Il y a une réelle envie d’aller de l’avant.

selon Éric Thirouin, secrétaire général adjoint de la FNSEA, à propos de la rencontre du 13 juillet avec le Corena (Comité de rénovation des normes en agriculture)

Le chiffre de la semaine
12 327 €
D’après une étude du réseau AS et des Chambres d’agriculture, le résultat courant moyen par UTA 2017 (Unité de travail agricole) des entreprises agricoles de l’Ouest et du Centre, s’élève à 12 327 euros. Un chiffre en baisse par rapport à 2016.

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui